Mes autres réalisations

Une petite travailleuse enfin rénovée

Pour une fois, j’ai envie de vous parler d’un sujet autre que la couture, même si celui-ci n’est finalement pas très éloigné de mon sujet de prédilection : la rénovation de ma petite travailleuse. Il s’agit d’un petit meuble qui m’accompagne dans mes loisirs créatifs depuis plus de 20 ans et qui appartenait auparavant à ma maman.

Ces dernières années, je lui trouvais grise mine, ce qui n’est pas étonnant, vu son âge (elle date des années 60). Il m’a semblé donc important de lui redonner une nouvelle jeunesse.

Ce ne fut pas chose simple de trouver le courage de se lancer. Cette petite travailleuse fait partie de ces objets, qui me rappelle des souvenirs d’enfance et d’ados. J’ai donc hésité pendant quelques années, par peur de regretter la rénovation.

Puis en juin dernier, je suis tombée sur de très jolies travailleuses sur Pinterest, dont celles-ci :

Je ne pensais qu’il était possible d’avoir un rendu aussi joli en mixant les couleurs et le bois vernis. Ces photos ont été l’élément déclencheur de mon envie de la rénover. J’arrivais maintenant assez bien à me la représenter une fois terminée, ce qui m’a rassuré et m’a motivé (ce dont j’avais clairement besoin pour oser me lancer).

– Fournitures –

Pour la couleur, je souhaitais une teinte mat dans un ton vert, que j’apprécie vraiment beaucoup en ce moment.^^ J’avoue ne pas avoir cherché bien loin pour la trouver : un tour chez un géant du bricolage où je suis tombée sur la gamme Libéron, dont les couleurs sont particulièrement belles. Le prix est assez conséquent (une vingtaine d’euros pour un pot de 500ml), mais pour l’instant, je ne regrette pas mon achat : peinture à l’eau (nettoyage du pinceau simple), agréable à appliquer, plutôt couvrante (même si 2 couches furent nécessaires), odeur peu agressive.

Pour les parties vernis, je suis partie sur un vernis assez standard : brillant / teinte merisier. Il a fait l’affaire et j’aime le rendu final, mais si c’était à refaire, je chercherais un autre vernis (car il est vraiment bien plus compliqué à nettoyer – une bassine a notamment été sacrifiée pour cause de marque de vernis impossible à faire partir…).

Pour l’intérieur, j’ai choisi de poser des chutes de tissus, grâce à un vernis colle, que j’avais en stock.

– Préparation –

La 1ère étape fut de démonter le meuble. Cela fut très rapide à l’aide d’un simple de tournevis. Je n’ai pas pris la peine de numéroter les pièces, ce qui fut à mon avis une erreur : j’ai mis un sacré bout de temps pour la remonter par la suite…

La 2ième étape fut certainement la plus fastidieuse : la préparation avant peinture. Après avoir lu et regardé un bon nombre de tutos, j’ai voulu faire simple en ponçant « simplement » les différents éléments du meuble. Je n’ai aucune idée si cela est suffisant pour permettre à la peinture de bien adhérer. A voir avec le temps, si des rayures/écailles apparaissent. Pour le ponçage, j’ai utilisé des feuilles abrasives avec différents grains (gros grains au début, puis grains plus fins pour les finitions). Une cale à poncer m’a aidée pour les surfaces planes les plus grandes. J’ai poncé différemment en fonction des zones :

  • Partie en couleur verte : ponçage léger + rinçage à l’eau,
  • Partie vernis : ponçage totale pour enlever l’ensemble du vernis précédent + rinçage à l’eau.

Ce fut certainement la partie avec vernis, qui fut la plus délicate, notamment au niveau des pieds très fins et courbes. J’ai du aller assez doucement pour éviter de les endommager. J’ai eu un doute après le ponçage, car le bois était très terne. Mais finalement après l’application du vernis, la teinte finale correspondait à ce que je m’imaginais.^^

– Peinture –

Cette étape fut bien plus agréable à faire. Cela faisait longtemps que je n’avais pas peint. J’ai trouvé cette activité très reposante pour l’esprit, ce qui m’a fait du bien, à un moment où j’en avais vraiment besoin…

Après avoir protégé les parties que je ne souhaitais pas peindre (notamment les petits séparateurs en bois), j’ai vernis les pieds, les baguettes et la poignée de la travailleuse. J’ai ensuite peint les autres parties en vert (sauf les fonds des boîtes, qui ont été, par la suite, recouverts de tissus). A chaque fois, deux couches furent nécessaires. Cela fut un peu long, car impossible de peindre une boîte en une seule fois (nécessité de peindre les côtés puis après séchage le dessous de la boîte, répété 2 fois).

Après séchage, j’ai découpé dans des chutes de la doublure de mon manteau, des rectangles de la taille exacte des fonds des boîtes. Pour cela, j’ai pris soin de mesurer chaque boîte (étant donné que les valeurs pouvaient varier d’une boîte à l’autre).

J’ai ensuite appliqué le vernis colle sur l’envers du tissu et sur le fond et j’ai posé le tissu en veillant à ne pas toucher les parois des boîtes, ce qui ne fut pas simple… Enfin, j’ai appliqué une couche du même vernis sur la face imprimée du tissu, pour la rendre plus facilement lessivable.

N’ayant pas assez du même tissu, j’ai choisi d’utiliser un voile de coton pour le niveau inférieur. Comme il s’agit d’un tissu bien plus fin, le rendu avec vernis est bien moins homogène et ce dernier se voit plus. Mais cela ne me gêne pas et je trouve même le rendu plutôt esthétique.

– Le montage –

Comme évoqué plus haut, j’ai rencontré quelques difficultés à remonter la travailleuse. J’ai eu notamment du mal à aligner les trous entre les baguettes et les boîtes. J’ai du visser, dévisser, retourner les pièces plusieurs fois avant de trouver une combinaison qui fonctionnait. A la fin, en regardant les photos avant rénovation, je me suis rendue compte que les boîtes n’étaient pas tout à fait alignées : il était donc assez normal de ne pas arriver à avoir un alignement parfait. Heureuse d’avoir pris ces photos au préalable, qui m’ont rassurées. Je me note pour ma prochaine rénovation, de prendre le meuble sous plusieurs angles avant de le démonter.

C’est également à cette étape, que j’ai fait la plus grosse erreur : à un moment, j’ai oublié de mettre les rondelles se situant entre les baguettes et le meuble. L’épaisseur n’étant plus la même, j’ai enfoncé les vis bien trop loin, les faisant ressortir à l’intérieur… Sur le moment, je m’en suis vraiment voulu d’avoir fait une erreur aussi bête. :-S

Me voici à la fin de cet article : à vrai dire, je ne pensais pas que la rénovation d’un si petit meuble serait aussi longue (1 mois et demi). Heureusement d’ailleurs, sinon je ne suis pas sûre que je me serais lancée. Mais passons, le plus important n’est pas là. J’avoue être pas peu fière d’être arrivée jusqu’au bout et surtout je ne pensais pas être capable d’obtenir ce résultat. Comme quoi, la motivation peut faire faire pas mal de choses. :-). Je crois que je l’aime encore plus sous cette nouvelle apparence, ce qui était loin d’être joué, vu mon niveau en bricolage… Cela me donne même envie de m’attaquer à d’autres meubles, qui attendent eux aussi d’être rénovés. 🙂

D’ailleurs à ce sujet, si vous avez des conseils ou des expériences à partager, n’hésitez pas! Cela m’intéresse, j’ai dans l’idée, là tout de suite, de repeindre mon bureau d’enfant.^^

13 réflexions au sujet de “Une petite travailleuse enfin rénovée”

  1. Un bien joli travail de rénovation et de relooking. Oui c’est important de bien poncer le bois avant de le vernir ou le peindre. Le bois doit être très doux au toucher et surtout ne pas accrocher. Cela facilite la pose de la peinture ou du vernis par la suite. Et bien sût entre deux couches un ponçage léger aussi. Ca a pris du temps mais cela en valait vraiment la peine.. Cela me donne des idées..

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.