Mes projets challenges

Couture & challenges

En cette toute fin octobre, je prends enfin le temps de revenir par ici, pour parler un peu (beaucoup^^) du dernier épisode du Gang des blogueuses couturières, dont le sujet me parle vraiment. Il s’agit de présenter ses plus gros challenges passés et ceux que l’on imagine pour l’avenir en couture. Quand je regarde en arrière (et pour ça, le blog m’aide pas mal), je me rends compte qu’un certain nombre de mes projets sont motivés par l’envie de me challenger. Le challenge est, pour moi, un puissant moteur, qui me pousse à avancer et à oser de nouvelles choses. Pour éviter de m’enfermer dans certains aprioris trop négatifs – qui stopperaient toute envie de me lancer -, je tente souvent de le prendre comme un jeu, et la phrase « Cap ou pas cap? » marche d’ailleurs plutôt bien sur moi pour sauter le pas.

Pour illustrer cet article, j’aimerai revenir sur les 4 projets, qui m’ont le plus marquée durant ces 3 dernières années. Pour faire simple, je vous propose de remonter le temps et de commencer par le plus ancien. 🙂

Confection – Un manteau en softshell – Février 2018

J’ai l’impression d’avoir parlé de ce projet un milliard de fois sur ce blog, mais en même temps, difficile de ne pas le mettre dans ma liste des plus gros challenges réalisés, j’ai tellement appris avec lui! Je me souviens de cette envie irrésistible d’enfiler un manteau bleu foncé, fait main, avec une jolie capuche en fourrure.^^ Cette envie m’a vraiment portée et m’a fait bizarrement devenir patiente : pour qu’il soit le plus proche possible de mon idée de départ (et parce que c’était mon premier vrai manteau), je me souviens avoir eu besoin de plusieurs mois, pour choisir les fournitures, et puis encore quelques mois supplémentaires, pour le réaliser. J’ai également beaucoup appris sur le travail des matières : savoir reconnaître leurs avantages et inconvénients, pour s’adapter et choisir les assemblages et finitions adéquates. Si cela peut vous intéresser, l’article de présentation est disponible ici.

Patronnage – Un T-Shirt à encolure bateau – Mai 2019

De même, impossible de parler de challenge sans parler de ce projet, il est l’un des plus gros, ou devrais-je dire, il s’agit à la base d’un double challenge : lancer à moi-même, pour créer un patron de A à Z, et défier mon entourage, pour leur montrer qu’ils sont tout à fait capable de coudre. Je ne crois pas qu’en début de projet, j’aurai pu imaginer apprendre autant, et que ce défi me permettrait de voir la couture sous un tout autre angle. Car, en effet, en plus d’avoir appris pleins de choses sur la conception d’un patron, ce projet fut l’opportunité de partager ma passion avec mon entourage. Je ne pensais pas que cela me ferait autant de bien de réaliser des ateliers. Quel plaisir d’aider les autres à réaliser des choses de leur main et de voir leurs yeux pétillés, quand ils se rendent compte qu’ils arrivent à créer ! Ce sont des sensations nouvelles pour moi – habituée à la couture solo – , que je trouve juste magiques.^^ Bien entendu, je n’oublie pas également vos nombreux retours sur ce patron, qui m’ont incitée à continuer. 🙂

Formation – CAP Métier de la mode / Vêtement Flou, Juin 2019

A la différence des deux challenges précédents, il ne me semble pas avoir pris le temps de parler par ici de cette expérience, qui m’a vraiment marquée. Je me souviens qu’au tout début, il y avait cette curiosité : savoir si je serai capable de me confronter à l’épreuve pratique de cet examen. Pour tout vous dire, je crois que passer mon CAP a surtout été motivé par cette épreuve. Je l’ai préparé notamment grâce à certains cours vidéos proposés par Artesane, qui m’ont appris à voir la couture sous un angle plus professionnel (je me souviens avoir vraiment apprécié le module 1 qui reprend les bases. Cela m’a permis de revenir aux fondamentaux, ce qui fait vraiment du bien^^).

Par la suite, si je me replonge dans l’épreuve pratique, je me souviens de cette première sensation de panique en lisant l’énoncé : ah oui quand même… un crêpe de polyester qui ne marque pas les plis, une poche passepoilée, deux poches italiennes, de la dentelle sur les manches et le dos, 8 pinces, un dos cache-cœur, des manches montées, et une ceinture avec 3 passants, le tout à réaliser en 16h… moi qui voulais du challenge, j’ai été servie! 🙂 Franchement, qui aurait cru possible d’arriver à faire autant de choses en si peu de temps, en utilisant une machine sur laquelle je n’avais jamais cousu auparavant (la fameuse piqueuse plate) ?

J’ai toujours pensé que j’étais une personne condamnée à coudre lentement, sous peine de faire des erreurs. Cette examen m’a permis de comprendre que je ne voyais peut-être pas la couture de la bonne manière : pour coudre vite, il faut justement savoir ralentir et prendre son temps, pour éviter les erreurs. Lors de l’épreuve, j’ai vraiment pris le temps de bien lire la gamme de montage pendant plus de 20 minutes, afin de visualiser la construction dans sa globalité. Cette étape m’a permis d’anticiper les erreurs, notamment en ralentissant aux endroits critiques. Je me souviens également avoir enchaîné les étapes à mon rythme, en contrôlant mon travail à chaque étape (en essayant de ne pas trop me soucier de l’avancement des autres participantes, qui pour la plupart, allaient bien plus vite). De cette façon, j’ai fait peu d’erreur, mon stress a du coup été plus simple à gérer. Et plus j’avançais, plus je prenais confiance en moi.

De plus, étant un peu trop stressée le 2ième jour, en début d’épreuve, je me souviens m’avoir dit : « Profite! Tu es entrain de vivre une expérience incroyable, regarde autour de toi, c’est juste magique d’avoir à disposition ce genre de matériel! » Cette phrase a eu, un effet inattendu sur moi : mon stress a tout d’un coup diminué de moitié, et a été remplacé par cet envie de me faire plaisir sur ces machines industrielles.^^ Je garde, du coup, de très jolies souvenirs de ce challenge. Et cerise sur le gâteau, je suis arrivée à terminer mon projet dans les temps. 🙂 Je crois que j’ai mis quelques jours avant de réaliser ce que j’avais fait. Je n’oublierai jamais toutes ces sensations, ressenties pendant cette épreuve, certes éprouvante, mais surtout riche en enseignement.^^

Partage – Une couverture et 110 carrés – Octobre 2019

J’avais envie de terminer cette sélection par ce challenge, car il est à mes yeux le plus beau : celui de mettre au défi une trentaine personnes de mon entreprise, pour réaliser ensemble un cadeau de naissance unique. Il y a encore quelques années, jamais je n’aurai pensé possible de ramener la couture dans les locaux de ma boîte (oui ma passion est définitivement débordante). Et j’aurai cru encore moins possible, de motiver autant de personnes – qui ne savent pas coudre et dont la plupart sont complètement indifférents à cette activité – à coudre. Ce fut une expérience incroyable, avec pleins de jolis moments, assez cocasses pour la plupart. Je me sens chanceuse d’être entourée de collègues aussi bienveillants, et qui sont capable de me suivre dans mes lubies.^^ Pour info, si vous voulez en savoir plus sur ce projet un peu particulier, c’est par ici !

Et ensuite …

Pour tout vous dire, je n’ai pas de challenge particulier en vue dans l’immédiat. Mais j’en ai plusieurs assez gros à mes yeux, que j’aimerai bien réaliser un jour. Voici donc une liste de mes envies du moment (qui évoluera certainement dans le temps) :

  • une robe brodée – genre je me prends pour un grand créateur eheh – dont le but serait d’être tout sauf portable (sauf si un jour, à la rigueur, je me marie 🙂 ). Je pense que ce genre de projet peut être très enrichissant techniquement. J’aime aussi bien l’idée de concevoir quelque chose de complètement fou, simplement pour travailler ma créativité.
  • un petit sac cartable, en cuir, patronné selon une idée bien précise, qui traîne dans ma tête depuis plusieurs années.
  • un pull jacquard : oui, rien à voir avec la couture, mais j’ai très envie de me lancer la dedans. Je suis tellement impressionnée par les personnes qui tricotent de jolis pulls. J’aimerai bien voir ce que je serai capable de faire, avec comme seul bagage tricot, un pull non terminé en point jersey… oui c’est peut-être un peu osé de me lancer dans du jacquard, mais ce genre de pull me fait littéralement rêver.^^
  • Créer le motif d’un tissu : voilà également un challenge qui me fait rêver. Par contre, je vais d’abord attendre un peu, histoire, dans un premier temps, de finir mes cours sur la création de motifs numériques et impressions textiles, proposés par l’université populaire de ma ville.

Et bien, me voici arrivée à la fin de ce long article. J’aurai pu parler challenge encore longtemps. Car je n’ai finalement abordé que les challenges qui m’ont le plus marquée ces 3 dernières années. Il y en a bien d’autres, dont certains sont très anciens, peut-être plus petits mais tout aussi importants. J’ai aussi fait le choix, de ne pas revenir sur mon dernier challenge (le création de ce patron). Il s’agit bien entendu d’un très gros défi, qui a mené à la création de ma micro-entreprise. Mais bizarrement, il vient après les 4 cités ci-dessus. Peut-être parce qu’il s’agit de la suite logique de mon premier patron ou peut-être n’ai-je pas encore assez de recul dessus. Bref, passons, j’aurai de toute façon, bien l’occasion de vous reparler de la suite de ce joli projet.^^

Si cela vous intéresse de connaître l’avis d’autres personnes sur ce sujet, je vous invite à aller lire les articles de Rebecca et de Florence. Je n’ai pas vu d’autres articles, n’hésitez pas à me dire, si vous en avez repéré d’autres. D’ailleurs, si vous avez envie de partager vos challenges passés ou à venir dans les commentaires (ou ailleurs), n’hésitez pas. L’idée est surtout d’échanger. 🙂

A bientôt !

12 réflexions au sujet de “Couture & challenges”

    1. Merci pour ton mot! Eheh je trouve que c’est aussi une bonne technique pour tester sa motivation, si j’hésite à dire cap, je réfléchis à 2 fois, histoire d’éviter de me retrouver dans des challenges un peu trop difficiles à gérer.^^

      J'aime

  1. Très bel article et jolis challenges relevés haut la main. La couture bébé était un joli projet. J’ai aussi un projet de veste en softshell qui dort depuis longtemps et surtout un projet de manteau qui a été reporté à plusieurs reprises.
    Je te souhaite de réaliser tes futurs projets. Une robe brodée serait magnifique. J’ai vu plusieurs expositions de Pascal Jaouen qui est un spécialiste de la broderie sur vêtements. Il pourrait peut-être t’inspirer…

    J'aime

    1. Oh merci pour l’info! Je me note d’aller regarder son travail. Ce sont de gros projets pour la veste et le manteau, et surtout plutôt saisonnier… pas forcément simple de trouver le bon timing pour coudre ce genre de pièces, je trouve.

      J'aime

  2. Quand on a un peu de connaissances et de pratique, le plus important est bien de se faire plaisir en couture. Tu as réalisé de beaux défis et cela t’as mis en confiance et c’est très valorisant. J’aime les vêtements bien taillés avec de jolies finitions. Tant que je ne suis pas satisfaite je recommence, je me dis que plus rien ne presse, mon dressing est plein…

    J'aime

    1. Oui tout à fait! Le plus important est de se faire plaisir 🙂 et également de coudre à son rythme. Après, à mon sens, il est aussi bon de savoir trouver le bon équilibre entre savoir recommencer et savoir dire stop. Je me souviens qu’à un moment, j’étais capable de recommencer 3, 4 fois, jusqu’à m’enlever tout envie de continuer mon projet. Connaître ses limites et ne pas être trop exigeant avec soi-même est également important pour que la couture reste un plaisir.

      J'aime

  3. Waouh l’épreuve du CAP couture et bien ça j’apprécie carrément ce genre de couture ! Je suis loin d’avoir le niveau pour faire ça mais je te tire mon chapeau (de sorcière) ! Et le reste est tout aussi fantastique… Bravo !

    J'aime

    1. Eheh merci beaucoup! Pour le CAP, tout dépend de l’objectif visé. Avoir la moyenne à l’examen est assez accessible. Ensuite, dans mon cas, ce qui m’intéressait (mise à part passer l’épreuve pratique :-)), c’était de découvrir le milieu de la couture professionnelle. Cela m’impressionnait au départ, mais en fin de compte, cela reste accessible, à partir du moment où l’envie d’apprendre (et le temps qui va avec) est là.^^

      Aimé par 1 personne

  4. Très chouette article! Tu peux être fière de toi! Tu as relevé des challenges variés : des challenges personnels mais aussi des challenges pour amener ton entourage à la couture. Je trouve ça génial!

    J'aime

    1. Merci Florence d’être passée par ici^^ Là tout de suite ce soir, j’aimerai remonter quelques semaines en arrière pour papoter encore un peu (challenge couture ou autre sujet d’ailleurs), autour d’une bonne tasse de thé.^^

      J'aime

  5. Bonjour,
    Moi-aussi le « CAP ou pas CAP » me tente mais je me dis que je n’aurais jamais le niveau de ces élèves qui ont baigné dans cet enseignement et ont été préparé à ces épreuves pendant 2 ans… Pourtant ça fait presque 20 ans que je fais de la couture en autodidacte et d’est peut-être ça le problème : j’ai des habitudes qui ne sont peut-être pas conventionnelle et qui ne passeront pas.
    En tout cas, félicitations pour avoir surmonté ce challenge et bravos aussi pour les autres que tu détailles par ailleurs.
    Bonne couture,
    Amicalement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.